Il y a dix ans, l’association culturelle péruvienne "Capuli" créait un concept alternatif novateur pour promouvoir la culture péruvienne moderne en Europe. Si la culture du Pérou présente des aspects traditionnels, elle est perméable à «l’air du temps» et vice-versa; c’est ainsi que le bonnet péruvien et la flute des Andes ont été récupérés par la culture occidentale pour s’imposer comme un phénomène de mode en France et en Europe.

De la même manière, la musique présente des aspects traditionnels avec les instruments péruviens traditionnels comme la "Quena" (flûte des Andes),le"charango" (petite guitare péruvienne) et le "cajon". Cependant, les thèmes musicaux et les instruments traditionnels peuvent être repris et adaptés par des groupes de rock et de rock progressif de qualité.

La musique créole péruvienne, les percussions, le "cajon" et les claquettes qui accompagnent les rythmes et les danses font désormais partie du paysage musical européen; en effet, de nombreux parisiens ont assisté à des concerts des groupes afro-péruviens "Chinchivi" et "Canela’.

Capuli créé en 2000 par les frères Moreno a pour vocation de diffuser le patrimoine culturel péruvien, qu’il soit, gastronomique, litteraire, artistique, musicale, ou cinématographique.

De plus, "Capuli" organise "La Fête du Pisco" à Paris qui rencontre à chaque fois le même succès, plus de trois mille personnes ont deguste notre boisson nationale depuis 2005.

Dans le domaine de la gastronomie, un programme de découverte et de promotion de notre cuisine encore trop méconnue en France a fait son apparition depuis 2009. Les mets délicats proposés par Capuli dans son concept «Pérougourmand» font le délice des Français à la recherche de la saveur des plats goûtés lors de voyages au Pérou et celui des Péruviens vivant en France venus partager des moments de convivialité.

Jusqu’à présent, 500 personnes ont participé à sept de nos rendez-vous gastronomiques et attendent avec impatience nos prochains rendez-vous.

La pomme de terre apportée en France par Parmentier fait aujourd’hui partie du patrimoine gastronomique!.

La fête de la pomme de terre a été célébrée en 2008 à Paris sous le patronage de l’association «Capuli».Il existe de nombreuses recettes exquises de ce tubercule que nous avons partagées avec le public français avides de nouvelles saveurs.

N’oublions pas que la pomme de terre est entrée au patrimoine de l’Unesco en 2008 pour son adaptabilité aux divers terrains et climats et sa capacité à sauver les peuples de la misère.

Chaque année «Capulimagazine» présente les collections des couturiers péruviens sur les salons de mode internationaux. Tous ces créateurs présentent des modèles originaux adaptés à l’homme et la femme moderne tout en mettant en valeur l’artisanat et le savoir-faire ancestral. La laine d’alpaga et le coton pima ont été à l’honneur lors des récents salons parisiens et européens, comme Prêt à Porter Paris a porte de Versailles ou l‘«Ethical fashion show ». Les noms de couturiers péruviens courent désormais sur les lèvres des Français qui ont vu les reportages sur les collections automne-hiver sur son site web.

«Capulimagazine» a couvert en exclusivité les expositions consacrées à l’art péruvien au Petit Palais L’art du Pérou précolombien «De Chavin aux Incas» en 2006 et celle qui fut organisée au Musée du Quai Branly en 2008: «Paracas» Trésors inédits du Pérou ancien centrée sur les trésors textiles, les «Mantos» et les rituels funéraires. Cette année 2010 aussi au Quai Branly un reportage video à été realise pendant l'exposition "Sexe, mort et sacrifice dans la religion Mochica".

L’association péruvienne ‘Capuli’ vise à couvrir l’actualité culturelle péruvienne au sens large donnant ainsi une image plus positive de son pays. L’association est parrainée par des enseignes parisiennes sérieuses connues des Péruviens authentiques comme la boutique IntiPerú, l'agence de voyage Amerindia, Yachay Tours, LAN entre autres.

L’inédit ne nous fait pas peur et trois concepts de promotion verront bientôt le jour autour des thèmes de la pérennisation de la Fête du Pisco, la gastronomie et le tourisme musical péruvien.

La promotion de notre culture nous tient à cœur, nous souhaitons en rester les ambassadeurs au quotidien et montrer l’image d’un Pérou novateur, porteur d’une grande culture que vous allez tous aimer.

L’exposition «L’Or des Incas» qui commence cet automne à Paris à la Pinacotheque de Paris nous captive déjà.

Credit photo: Anai Cespedez